Publication

Votre position sur le site:/Publication
Publication 2019-06-07T16:55:53+00:00

Mercuriale des prix: Bamako et les Capitales Regionales 2019

PREFACE

L’élaboration d’une mercuriale de prix, des achats effectués par l’Etat et ses démembrements, a été initiée et commanditée par le Ministère de l’Economie et des Finances pour permettre aux acheteurs
En effet, compte tenu du principe de la liberté des prix, les services techniques chargés de la passation des marchés ont du mal à avoir des repères crédibles concernant les prix proposés publics d’apprécier, à partir des critères objectifs, les propositions de prix des soumissionnaires à un appel d’offres par les différents candidats dans le cadre des appels d’offres.

Ce présent bulletin de la mercuriale des prix est celui actualisé de 2018. L’échantillon des produits est celui de 2018 majoré des nouveaux produits. Une moyenne nationale par produit a pu être calculée pour les produits pharmaceutiques compte tenu de la faiblesse des écarts des prix entre les régions. Ces moyennes sont publiées dans la partie concernant le district de Bamako.

Afin de permettre aux utilisateurs de comprendre et d’interpréter correctement les résultats consignés dans les différents tableaux, l’INSTAT rappelle les définitions de certains concepts, et donne une indication sur la méthode d’utilisation de ces résultats :

Définition des concepts

– la mercuriale est un bulletin indiquant les prix à la consommation d’une liste de produits vendus sur un marché public ;
– le produit est tout type de biens et services payés par l’Etat ;
– le point de vente est le lieu où les prix sont relevés ;
– le prix minimum est le prix le plus bas sur le marché d’un produit donné ;
– le prix maximum est le prix le plus élevé sur le marché d’un produit donné ;
– le prix moyen est la moyenne arithmétique simple des prix sur le marché d’un produit donné.

Méthode d’utilisation

Ce bulletin contient les prix maxima, les prix moyens et les prix minima des produits pour le District de Bamako et toutes les capitales régionales (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Taoudénit, Ménaka, Kita, Nioro, Dioila, Nara, Bougouni, Koutiala, San). Les produits sont classés en huit (8) groupes à l’intérieur desquels il existe des sous-groupes et dans lesquels les produits sont classés par ordre alphabétique. Ainsi, ces groupes constitués sont :
– 1. « Fournitures » (comprenant les fournitures de bureaux et scolaires);
– 2. «Matériaux et Produits de construction » ;
– 3. « Produits d’Alimentation, Matériel pour alimentation et Combustibles »;
– 4. « Articles d’habillement et Articles chaussants » ;
– 5. « Matériel roulant, Pièces de rechange, Carburant et dérivés» ;
– 6. « Services d’entretien, Produits d’entretien et Produits chimiques » ;
– 7. « Produits pharmaceutiques » ;
– 8. « Equipements : Mobilier de bureau, Matériel informatique, Equipement de la santé, Équipement pour art et sport et Autres équipements ».
Il est important de souligner que ces résultats ne doivent pas être source de blocage à la liberté des prix sur le marché, autrement dit, ils ne doivent pas faire l’objet de fixation de prix par arrêtés comme certains pouvaient le penser, mais pouvant servir de référence au cours des passations des marchés publics.

Pour mieux rentabiliser ces résultats, l’utilisation doit être faite avec une grande précaution dans la mesure où certains écarts de prix peuvent être expliqués par la qualité des produits. Cette qualité est liée à la provenance du bien importé (d’Europe, d’Amérique, d’Asie…) ou fabriqué localement.

Pour les produits ayant fait l’objet d’un seul relevé (produits rares), le minimum, la moyenne et le maximum sont égaux. Cela apparaît fréquemment dans les relevés des régions de Tombouctou et Gao. Pour ces cas, les résultats doivent être utilisés conjointement avec ceux des autres régions et du District de Bamako, qui ont fait l’objet de plusieurs relevés.

Rappelons que l’échantillon des points de vente est obtenu par choix raisonné au sein des commerçants (vendant les produits retenus) du District de Bamako et les capitales régionales sans distinction de chiffre d’affaires (voir le document méthodologique).

Les prix relevés sont les prix à la consommation (prix au détail) et les prix hors taxes des produits. L’absence des prix hors taxes est due au nombre important des commerçants du secteur informel (manque de comptabilité, faible niveau d’instruction, faiblesse des chiffres d’affaires…) dans l’échantillon de point de vente.

Dans ce bulletin, les numéros manquants dans la liste des produits sont ceux n’ayant pas de prix à la collecte, cela pour des raisons liées au problème d’enquête ou de définition du produit.

Ce rapport contient les prix des produits de l’échantillon qui existent au niveau des points de vente ciblés pendant la période sous revue. Il présente certes des insuffisances en raison de son caractère non exhaustif. Cependant il a le mérite d’être mis à la disposition des utilisateurs certains prix utiles pour la passation des marchés et aider aux contrôles financiers.

Des informations complémentaires sur la mercuriale peuvent être obtenues auprès de l’INSTAT.

C’est le lieu aussi de remercier tous les opérateurs économiques pour leur disponibilité totale et leur parfaite collaboration, l’équipe de l’INSTAT, les Directions Régionales de la Planification de la Statistique de l’Informatique de l’Aménagement du Territoire et de la Population (DRPSIAP), pour leur compétence et leur dévouement qui ont permis la réalisation de l’étude.

Bamako, février 2019

LE DIRECTEUR GENERAL

Dr. Arouna SOUGANE
Chevalier de l’Ordre National